La ligne d' Elevage

Pourquoi respecter la ligne d' élevage, mais surtout pourquoi choisir un élevage respectant cette ligne d'Elevage!!!
La d' élevage demande de respecter certaines règles et devoirs, que j' ai plutôt envie d' appeler des règles de savoir vivre, et surtout garantie des chiots de qualités.

LIGNE DES ELEVEURS DE L'ASSOCIATION FRANCAISE DU DOGUE DU TIBET

Etre adhérent à l'Association Française du Dogue du Tibet .

Respecter rigoureusement les règlements d'élevage de la FCI, de la législation en vigueur relative à l'inscription au Livre des Origines Françaises tenu par la Société Centrale Canine, des règlements administratifs et de la législation sur l'élevage et la détention d'animaux domestiques.

Elever dans des conditions sanitaires correctes et adaptées à nos races, s'assurer du bien être de tous les chiens présents à l'élevage.

Pouvoir justifier que les reproducteurs sont parfaitement inscrits au Livre des Origines Françaises ou étrangères, et ont été choisis dans le but de l'amélioration de l'élevage. Tous les chiots produits doivent être inscrits au LOF.

Ne faire reproduire les lices qu'à partir de 18 mois et en parfaite santé, s'interdire d'utiliser des reproducteurs ayant exprimés une tare reconnue. Les lices ne reproduiront plus en cas de faiblesse ou d'affections ni dès que les premiers signes de vieillesse apparaissent. Le nombre de portée par lice est limité à deux chaleurs sur trois si chaleurs espacés de moins de 10 mois.

Faire lire les radios de dépistage de la dysplasie des géniteurs par le lecteur officiel de notre race et n'utiliser que les degrés A, B ou C. Utiliser sur un géniteur C qu'un sujet A ou B. Les géniteurs doivent également être identifiés génétiquement.

L'éleveur s'engage à garantir que les chiots sont bien issus de la lice et de l'étalon mentionné sur la déclaration de saillie et à laisser libre accès au prélèvement ADN au vue de vérification de filiation.

S'assurer dans toute la mesure du possible que l'acquéreur du chiot sait à quoi il s'engage et présente le profil d'un bon maître.

S'engager à ne pas vendre en animalerie, ni laboratoire.

Proposer et accepter tout arrangement amiable avec l'acquéreur d'un chiot cédé en cas de problème justifié conformément aux articles L.213-1 à R.213-9 du code rural.

Ne céder les chiots qu'à partir de 8 semaines, sociabilisés et en excellent état de santé attesté par un vétérinaire sur un certificat de " bonne santé " qui stipule éventuellement tout problème apparent qui sera mentionné sur le contrat de vente. Ils doivent être tatoués ou pucés, vermifugés et vaccinés. Ils ne doivent pas être séparés de la mère ( sauf cas exceptionnel ) avant l'âge de 6 semaines et des frères et soeurs avant 8 semaines. L'éleveur doit fournir une notice d'élevage.

Remettre aux acquéreurs un bulletin d'adhésion à l'AFDT et encourager leur adhésion, voire la faire sur place.

Ne pas dénigrer les autres éleveurs de la race ni l'association, mais signaler par écrit d'éventuels problèmes rencontrés, ils seront vérifiés.

Pour toute dérogation, faire une demande préalable à la Commission d'Elevage dans un délai permettant le retour de la décision émise par la Commission.