Le Dogue du Tibet, quelques infos sur la race

Origine du Dogue du Tibet

Le Dogue du Tibet (Do-Khyi) est un chien de travail ancestral des bergers nomades de l'Himalaya et un chien de garde traditionnel des monastères tibétains.

Il baigne dans la légende depuis sa découverte dans l'antiquité.
De la mention qu'en fit Aristote (384-322 av.J.C.) jusqu'aux célèbres récits de Marco-Polo qui alla en Asie en 1271, tous les documents historiques font l'éloge de la force et de l'impression produite par le Dogue du Tibet, à la fois physiquement et mentalement.

Même son aboiement a été décrit comme un caractère racial unique et hautement prisé.

D'éminents cynologues européens du passé comme Martin et Youatt, Mégnin, Beckmann, Siber, de même que Strebel et de Bylandt ont traité du Dogue du Tibet de manière intensive, fascinés qu'ils étaient par ses origines et par son rôle dans la culture tibétaine.

Certains ont même considéré qu'il était à l'origine de tous les grands chiens de montagne et de tous les dogues.

Un des premiers Dogues du Tibet à atteindre les rivages de l'Occident fut un mâle envoyé à la Reine Victoria en 1847 par Lord Hardinge (alors vice-roi des Indes).
Plus tard, dans les années 1880, Edouard VII (alors Prince de Galles) ramena deux chiens en Angleterre. Une des premières portées enregistrées naquit en 1878 au zoo de Berlin.

Caractère du Dogue du Tibet

Proverbe Tibétain : "Un maître de do-kyi peut tourner le dos, son chien sera toujours là pour le protéger."

Le Dogue du Tibet (Do-Khyi) est un chien au caractère protecteur. C'est un bon gardien qui sait se montrer dissuasif envers les étrangers.

C'est un chien très fidèle à sa famille et très attaché à son territoire. Il aime les enfants et sait se montrer très doux avec eux.

Il lui faut une éducation ferme car il a tendance à se montrer dominant et assez têtu. De même que c'est un chien de nature assez indépendante et qui aime bien faire ce qu'il veut quand il le veut.
C'est un chien calme et tranquille qui n'est pas friand de trop d'exercice. Cependant il ne peut pas vivre en appartement compte tenu de sa grande taille mais également de son besoin de vivre à l'extérieur.

Pas vraiment sportif, il a cependant besoin de longues balades quotidiennes pour son équilibre et son bien-être. Mais si vous aimez le vélo et comptiez l'emmener avec vous, abandonnez cette idée car ce n'est pas un chien endurant et ce rythme ne lui convient pas.

Santé du Dogue du Tibet

Le Dogue du Tibet est un chien robuste qui n'a pas de problème de santé particulier.
Comme tous les gros chiens, faites cependant attention à sa croissance la première année.
Il ne doit pas prendre trop de poids ou il risque d'avoir des problèmes d'articulations par la suite.

Comme il a les oreilles tombantes, il peut être sujet aux otites, donc c'est à surveiller.

Ce n'est pas un chien très gourmand, il ne mange pas beaucoup, cela ne sert donc à rien d'essayer de le forcer.
Il ne faut pas s'inquiéter, on peut même lui laisser sa gamelle de croquettes à volonté sans risque de surpoids.

Une fois dans l'année en général au mois de mai, le Dogue du Tibet à une grosse mue. Son magnifique pelage demande un entretien régulier.

Le Standard

sAspect général
Puissant, lourd, bien construit, doué d'une bonne ossature. Impressionnant par son aspect à la fois majestueux et empreint de bonne volonté.

Caractéristique
Bon compagnon; chien de garde et de protection; chien qui se fait lentement, n'atteignant le meilleur de sa forme qu 'à l 'âge de 2 à 3 ans chez la femelle et au moins 4 ans chez le mâle.

Tempérament
Distant et protecteur.

Tête et crâne
Tête assez large, lourde et forte. Crâne massif; protubérance occipitale et stop fortement marqués. La longueur du crâne, de l 'occiput au stop, est égale à celle du chanfrein, du stop à l 'extrémité de la truffe, mais le chanfrein peut être un peu plus court. Le museau est de bonne largeur, bien rempli et carré, qu'il soit vu de face ou de profil. La truffe est large et bien pigmentée ; les narines sont bien ouvertes. Les lèvres sont bien développées et modérément tombantes, latéralement. A l 'âge adulte, quelques rides s' étendent sur la tête, de la région sous-orbitaire à la commissure des lèvres .

Yeux
Très expressifs, de dimension moyenne. Couleur : marron dans toutes ses nuances. Yeux bien écartés, ovales et légèrement obliques.

Oreilles
De taille moyenne, de forme triangulaire, tombantes, portées basses ; elles tombent vers l'avant et pendent contre la tête. Elles se relèvent quand le chien est attentif. Le cuir (pavillon) est couvert d'un poil doux et court.

Mâchoires
Articulé en ciseaux. Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires. Les incisives en pince sont acceptables. Il est de première importance que les dents s'adaptent sans décalage afin de préserver la forme carré du museau.

Cou
Fort, bien musclé, galbé. Il ne faut pas trop de fanon. Le cou est couvert d'une épaisse crinière dont le poil se redresse.

Avant-main
Epaules bien obliques, musclées, à l'ossature forte. Les antérieures sont droits et les canons métacarpiens sont forts et légèrement inclinés. Les antérieures sont bien couverts de toute part d'un poil fourni.

Corps
Fort, au dos droit, musclé, à la croupe presque imperceptible. La poitrine est assez haute, de largeur modérée, les côtes étant raisonnablement cintrées pour donner une cage thoracique en forme de coeur. La région sternale descend sous les coudes .La longueur du corps est légèrement supérieure à la hauteur au garrot.

Arrière-main
Puissant, musclé, avec une bonne angulation provenant d'un grasset bien angulé et de jarrets solides et bien descendus. Vus de derrière, les membres postérieurs sont parallèles. L'ablation des ergots, simple ou double, est facultative.

Pieds
Assez grands, forts, compacts. Pieds de chat bien pourvus de poils entre les doigts.

Queue
Moyenne à longue, mais elle ne dépasse pas la pointe du jarret. Attachée haut, au niveau de la ligne du dessus. Elle s'enroule de côté, sur le dos. Elle est garnie de poils abondants.

Allures, mouvement
Mouvement puissant, dégagé, toujours léger et élastique. Aux allures rapides, le chien tend à rapprocher les membres d'un plan médian. Le pas paraît lent et mesuré.

Poil
Il est, chez le mâle, sensiblement plus dense que chez la femelle. La qualité du poil importe plus que la quantité. Le poil est surtout de bonne longueur et épais. A la saison froide, présence d'un sous-poil épais qui devient plutôt clairsemé dans les mois d'été. De texture, le poil est fin mais dur ; il est droit et ouvert. Il n'est jamais soyeux, bouclé, ni ondulé. Le sous-poil épais, lorsqu'il est présent, est plutôt laineux. Le cou et les épaules portent un poil abondant qui à l'aspect d'une crinière. La queue est touffue, couverte d'un poil dense. Les membres postérieurs portent de bonnes franges à l'arrière des cuisses.

Couleur
D'un noir intense, noir et feu (noir et fauve), marron, différents tons de doré, différents tons de gris et également gris avec des marques dorées. La couleur feu va d'un ton très vif à un fauve plus clair. On admet une étoile blanche sur le poitrail. Des marques blanches réduites sont tolérées aux pieds. Des feu et dorées apparaissent au-dessus des yeux, à la partie inférieure des membres et à l'extrémité de la queue.

Taille
66 centimètres au moins chez le mâle
61 centimètres chez la femelle

Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
N.B. : les mâles doivent avoir deux testicules d'apparences normales complètement descendues dans le scrotum.


RETOUR